ELEPHANT ROSE

Moustache
(série Popeye) 2004
 
Ceci est une ébauche … d’analyse :
Il s’agit d’une oeuvre techniquement aboutie et de grande valeur. De l’aluminium et de l’acier le tout en
couleur. Le résultat en est parfait, lisse et agréable, il attire le regard par sa plastique parfaite. Dans ce sens il s’agit
d’une peluche idéale.
Seulement son utilité est détournée : elle n’est plus dédiée à l’usage d’un enfant, pour le jeu, le réconfort. Malgré ses
couleurs elle reste froide. Elle fait même office de miroir et nous renvoie notre propre image qui se reflète sur son
ventre. Elle est aussi de l’ordre du robot : désincarnée à traver la représentation joyeuse de grands yeux. De même elle
parait gonflée, pleine d’air ou d’eau. Quelle poids fait-elle ? Elle est loin d’être maniable si elle est d’acier.
L’élephant lève sa trompe de façon surnaturelle, une impression redoublée par le "ponpon" à pois rouges à son
extrémité, tel un sous-vètement pour narine d’éléphant.
Les couleurs sont criantes et désassorties à tel point qu’un malaise nous prend : cette oeuvre est trop colorée, trop de
reflets, trop de formes différentes. Dans ce sens elle est kitsch, éloignée de toute préoccupation de l’artiste de trouver
le juste milieu, le juste équilibre.
Elle reflète donc la société dans laquelle nous consommons toujours plus toujours trop, dans tous les sens. Cet
éléphant "rose" est-il beau ? Cette question se pose inévitablement, mais plutôt sous une autre forme : cet éléphant
est-il beau pour quelqu’un ?
D E R I S I O N   I R O N I E   M I S E   A   D I S T A N C E   C R I T I Q U E   D O U B L E   J E U   F A T A L I T E
 
Jeff Koons joue avec la notion de goût du public. D’après ses dires, il souhaite ouvrir son art à tous, donc aux
personnes n’ayant pas habituellement accès et l’envie d’aller voir des oeuvres d’art contemporain. Pourtant plane le
doute : comme si cette oeuvre était un test, une question capable de déterminer qui (le coupable !) a du goût pour ce
genre d’extravagance. Donc, en sous-entendu, celui qui va aimer cette oeuvre appartiendra à une classe populaire dans
toutes sociétés confondues ? Cette oeuvre serait alors un instrument de stigmatisation ?
Dans ce cas il faut taxer l’artiste d’hyprocrisie … Bon il faut que j’aille faire cuire des pommes de terre pour faire de l’hachis parmentier …
Publicités

3 réflexions sur “ELEPHANT ROSE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s