Virée vers Montpellier

On ne dira jamais assez à quel point changer d’air et de paysage est bénéfique !
Certes, 800 km est une trotte, mais quel dépaysement : aucun point commun avec notre végétation francilienne. Déjà, la présence des cyprès vous fait passer dans un autre monde. Sans parler des oliviers …



Et, outres les températures franchement basses en ce début mars, la lumière n’est pas la même. J’ai ressenti davantage cette différence en mars qu’en juillet, où la chaleur tue la moindre finesse de perception.



Je ne peux pas m’empêcher de poster une carte satellite de la région ! C’est tellement vert-cailloux-village …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s