Extrait

Un petit extrait de Ma vie d’Isadora Duncan, la danseuse, qui touche un peu ma conception de la déco :

"Poiret lui-même disait en parlant de l’ensemble qu’il avait réalisé : "voilà des lieux où l’on ferait bien d’autres actes et on dirait bien des choses que dans des lieux ordinaires." C’était vrai. La petite pièce était ravissante, fascinante et en même temps dangereuse. N’y a-t-il pas quelque chose dans les mobiliers qui fait toute la différence entre un lit vertueux et une couche criminelle ; entre une chaise respectable et des divans conseillers du péché ? Quoi qu’il en soit, ce qu’avait dit Poiret était juste. Dans cet appartement on se sentait autre et l’on parlait autrement que dans mon studio qui ressemblait à une chapelle."

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s