Elizabeth Georges

Ces derniers temps j’ai lu en série plusieurs Elizabeth Georges, l’auteur américaine de romans policiers british.

Ses protagonistes et héros forment une sorte de famille d’amis et collègues impliquée de façon diverse dans toutes ses intrigues, où le meurtre est central. Des meurtres toujours violents. Un ou deux par roman.

La psychologie des personnages et leur environnement social, résidentiel, familial et paysager, font tourner l’histoire de manière à faire vivre au lecteur une exploration passionnante et haletante. La noblesse, la bourgeoisie et le prolétariat s’affrontent quotidiennement, remettant en cause le système anglais « à l’ancienne » et faisant ressortir avec force toutes ses contradictions et le poids qu’il impose à tous. Et bien sûr, que de charme en résulte à travers d’innombrables détails croustillants !

Linley, Comte et non moins, prend en main les affaires les plus lugubres en se rongeant les sangs à propos de ses relations interpersonnelles avec sa collègue, Barbara, issue du prolétariat, ses amis, Lady Helen, Saint-James (qu’il a rendu handicapé lors d’un accident de voiture) et son ex Deborah (devenue la femme de Saint-James)…

Du coup, d’un roman à l’autre, nous naviguons dans différents univers comme autant de carrés de mosaïque : le théâtre, les écoles privées, les îles anglo-normandes etc. Nous faisant apprécier plus ou moins l’intrigue, d’ailleurs, selon le degré de détails concernant la région, le village, le château, les pubs…, détails tous issus d’une documentation enragée et de visites de lieux préalables.

Elizabeth Georges est en quelque sorte un auteur de romans documentaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s