Eloge du four

Je privilégie tout le temps les recettes comportant des ingrédients que je peux trouver en grandes surfaces. Je trouve aussi plus intéressant de confectionner des petits miracles gustatifs avec trois bricoles ou avec des ingrédients « qui ne paient pas de mine ».

Ce qui ne m’empêche pas de m’aventurer dans l’exotisme et la découverte dès que je le peux.

Lorsque je feuillète mes livres de cuisine à la recherche d’une idée, je suis très influencée par les ingrédients que j’ai déjà dans mes placards. Aussi j’ai tendance à choisir les recettes avec peu d’ingrédients.

Le  » fournô »  éditions Mango, je l’ai depuis quelques années déjà.

Dans ce four en carton, on trouve 8 petits livres de quinze recettes faciles et des idées pour tous les jours. Et surtout : une cuisine différente pour des produits habituels. Par exemple, les haricots verts au pesto ou le chou-fleur à la moutarde.

Et puis, ça ne mange pas de pain, mais ce qu’il est ludique d’ « ouvrir le four pour faire la cuisine ». Je dis Bravo !

Publicités

Une réflexion sur “Eloge du four

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s