Humour cynique

Lors de mes années d’esthétique, j’ai étudié le caractère ironique de l’architecture post-moderne des années 80 : pour que vous visualisiez plus facilement, pensez à des immeubles immenses pouvant loger des centaines de familles. Mais au lieu de prendre la forme de longues barres, ils prendraient celle d’un amphithéâtre à la romaine.

Je me suis donc demandée si l’architecte qui s’était dit « tiens ! et si on logeait les banlieusards dans des maquettes grandeur nature ! Tiens ! encore mieux : si on les logeait dans des amphithéâtres pour voir s’ils jouent la comédie »…
C’est comme ça que j’ai étudié l’ironie.

Cette figure de style amenée au rang de moyen maïeuticien par Platon consiste à dire le contraire de ce que l’on pense pour apporter un écart provocateur de rire jaune chez la victime.

Et bien depuis que j’ai étudié cet intéressant sujet il y a 4 ans, je n’avais pas rencontré Desproges.
C’est en flânant à la médiathèque à la recherche de L’être et le néant de Sartre (je me remets à la philo ces derniers temps), que je tombe sur la rangée « humour » (derrière les très longues rangées « psychologie » et « sociologie ») et voit un poche de Desproges : une série de chroniques faites pour France Inter en 1986.

Quelle glorieuse découverte pour l’athée cynique que je suis ! Je recommande vivement une chronique avant de s’endormir. Pour se coucher moins con.

 

A écouter : http://www.desproges.fr/oeuvre/index/112

Publicités

5 réflexions sur “Humour cynique

    • Julie dit :

      Oui. Souvent on rit jaune mais pour cette chronique sur les enfants, les animaux et les adultes, c’était un rire à gorge déployée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s