La rédactrice

Julie, 30 ans, j’ai habité en banlieue parisienne presque toute ma vie et, à 27 ans, j’ai décidé de passer mon CAP pâtisserie, dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Pour ce faire, j’ai travaillé en alternance dans une pâtisserie Auchan. Voici ce que j’écrivais alors dans cette petite présentation :

« En perpétuel questionnement sur le sens de la vie, j’essaie de rendre ce sujet sérieux positif et esthétique avec un enrobage de saveurs alléchantes. Carpe Diem, hédonisme, pragmatisme etc. je mélange tout ça dans mon plat et je touille et je touille, chaque jour, en espérant qu’il n’en sorte que du bon.

Puis je rêve d’habiter en Aveyron un jour, d’où ma mère est originaire et où j’ai passé de nombreuses vacances, dans une maison caussenarde ou de village, tout en vivant de ma pâtisserie artisanale. En attendant, je poste quelques photos de ces endroits sereins et de mes confections culinaires.

Enfin, je cherche le fil conducteur de tout cela, en sachant que je ne le découvrirai qu’après avoir cheminé : mais c’est l’effort qui compte, non ? »

Aujourd’hui les choses ont bien changé et moi avec !

Après cette année de formation je suis partie (j’ai presque fui !) d’Île-de-France pour le Midi, dans l’Aveyron, à Sévérac-le-Château, bourgade à 700 mètres d’altitude, froide l’hiver ensoleillée l’été. Et je suis pâtissière à temps plein. Youpi !

La pâtisserie me passionne toujours mais différemment. Elle est mon gagne-pain et c’est un vrai plaisir, mais j’ai aussi moins le loisir d’en parler qu’avant, ne serait-ce qu’à travers des photos. Déménager à la campagne, et surtout y travailler, m’a apporté un diaporama très différent sur la société et les questions écologiques me sautent de plus en plus à la face. Le fait de produire à manger est imbriqué dans cela. Qu’y a t-il derrière chaque pâtisserie, chaque plat ? La matière première, la façon de la produire, de la transporter, la terre d’où elle est issue, les gens qui la « travaillent ».

J’ai une envie folle de partager mon nouveau regard avec plein de monde, mon blog se devait donc de le porter !

A « Severac del Castèl », le 8 février 2015

 

3 réflexions sur “La rédactrice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s