Bon p’tit déj’ !

En ce dimanche frisquet parmi tant d’autres, on commencera la journée par quelques viennoiseries maison. Et pour oublier le froid, on met une nappe lumineuse, on trouve des serviettes à fleur et on cueille des pâquerettes !

P5150002

P5180007 P5180010 P5150003

Pour réussir vos croissants et pains au chocolat :

Voici une vidéo qui me parait « juste » : Recette pâte à croissant

Avec laquelle on fait soit des croissants soit des pains au chocolat soit les deux !

A savoir avant de se lancer :

Utiliser de préférence de la farine de gruau, qui contient davantage de gluten qu’une farine classique et qui par conséquent est plus élastique et « pousse » mieux sous l’action de la levure de boulanger.

L’important c’est aussi de bien obtenir la même consistance entre le beurre qui va feuilleter la pâte et la pâte elle-même (lire ceci). C’est la garantie pour que le feuilletage soit beau et que la pâte ne finisse pas en brioche et ne donne plus le goût caractéristique des viennoiseries.

Après, pour la découpe, ça vient avec le temps… ! Sachez qu’après avoir étalé la pâte feuilletée il faut un rectangle de 14 cm sur 10 cm pour les pains au chocolat et un triangle de 12 cm à la base, sur 20 cm de long pour les croissants. La blogueuse de Cake In The City a fait des petits schémas très chouettes pour expliquer tout ça : à lire absolument.

NB : on peut congeler les viennoiseries crues, une fois façonnées. Et les sortir la veille de leur cuisson pour qu’elles lèvent toute la nuit. Cela fonctionne du tonnerre ! (mais à éviter par temps caniculaire car elles lèveraient beaucoup trop !)

Les Farçous aveyronnais

P3270005 P3270004

En ce moment, je me remets aux légumes et me délecte d’épinards, de chou, de salades, de brocolis. Du vert, du vert, du vert !

Mais pour tenir, il faut aussi de consistant. Les farçous permettent de réunir le vert et l’énergie. Et c’est trèèès savoureux…

J’ai pris la recette du blog Déguster de l’office de tourisme de l’Aveyron, en la divisant par deux et comme je n’avais qu’une blette pas très belle j’ai mis des épinards :

Recette des farçous

– le vert de 2 blettes (ou la moitié en épinards)
– 1 poignée de persil
– 1/2 oignon
– ail (selon les goûts )
– 50 g de chair à saucisse
– 2 œufs
– 1 cuil. à soupe de farine
– 5 cl de lait ( + ou – en fonction de la consistance de la pâte )

1. Hacher les blettes, le persil, l’oignon, l’ail et la chair à saucisse puis mélanger le tout. Réserver.

2. Dans une terrine, mélanger la farine et les œufs puis ajouter le lait. La pâte doit être un peu plus épaisse qu’une pâte à crêpes.

3. Incorporer le hachis et assaisonner.

4. Dans une grande poêle, bien faire chauffer de l’huile. Faire cuire la préparation en petits tas en essayant de former de petites galettes (comme pour les pancakes). Les retourner dès qu’elles sont dorées et servir aussitôt.

 

NB : ça me rappelle un commentaire sur la recette des échaudés (une autre spécialité aveyronnaise, mais sucrée) sur Marmiton, commentaire d’un internaute à qui la recette n’avait sûrement pas plu : cette recette est très « médiévale », très « paysanne ». Donc ne vous étonnez pas du résultat, mais essayez et vous serez conquis !

Oatmeal pancakes – Pancakes à l’avoine

Une recette de pancakes de plus dans l’océan des possibles pancakes ??
Eh bien non, une recette à part entière, avec le bon goût caractéristique de l’avoine. J’adore.

oatmeal pancakes

oatmeal pancakes

Voici la recette (dérivée et retranscrite en grammes de Smitten Kitchen) pour 1 oeuf :

45 g de farine d’avoine (ou de flocons d’avoine réduits en poudre)
65 g de farine
1 cuiller à café de sucre
1 cuiller à café de levure chimique
Sel
20 g de beurre fondu
150 g de lait
120 g de porridge (mélanger 3 poignées de flocons d’avoine avec 1 verre d’eau et faire cuire 2 minutes au micro-ondes)
1 cuiller à café de miel
1 oeuf

– Mélanger tous les ingrédients secs d’une part, et tous les autres d’autre part.

– Mêler les deux.

– Cuire les pancakes (2 bonnes cuillers à soupe par pancakes) dans une poële à feu moyen voire fort (selon la plaque de cuisson) : les retourner quand de petites bulles se forment sur les côtés.

A déguster, bien évidemment, avec du pur sirop d’érable !

Pains aux raisins

P3090010

Pains aux raisins pour un petit-déjeuner dominical

P3090009

Ce qui est bien avec les roulés, les pains aux raisins, les buns, rolls etc., c’est qu’ils en jettent alors que la manipulation à effectuer n’est pas bien difficile pour obtenir ces beaux escargots. Un rouleau de pâte, une ficelle pour couper des tronçons et le tour est joué.

C’est le blog Top With Cinnamon qui m’a dévoilé l’astuce de la ficelle pour couper sans déformer des tronçons de pâte garnie… Car au couteau, je trouvais que ça écrasait les tronçons : voir la technique ici.

A la différence des Chelsea buns où l’on tartinait de beurre fondu, saupoudrait de sucre et de cannelle un rectangle de pâte, pour les pains aux raisins, on fait comme une pâte feuilletée, on enroule de la pâte autour d’un morceau de beurre, et on étale l’ensemble plusieurs fois pour avoir du feuilletage. Les pains aux raisins sont rapides à faire car il n’y a que deux tours simples, par contre il faut préparer une crème pâtissière et faire gonfler les raisins dans du thé au préalable.

Une bonne recette de Pecan Pie

Exactement à la même époque l’année dernière, j’avais testé pour la première fois la tarte aux noix de pécan, spécialité américaine servie en priorité à Thanksgiving (j’ai donc à chaque fois un temps de retard mais il fait froid et ce genre de dessert bien riche me semble convenir !).

J’avais testé la recette du grand livre Marabout de la cuisine du monde et j’avais trouvé ça moins caramélisé qu’au restaurant notamment.

Avec la recette du blog Barbara bakes, il y a du niveau vue la quantité de sirop de maïs qu’elle met dedans (je n’avais pas de sirop de maïs mais j’avais acheté un pichet d’un litre de sirop d’érable qui n’attendait que d’être vidé… !!).

Je vous propose sa recette avec mes « corrections » :

200 ml de sirop d’érable
2 gros oeufs
30g de sucre roux ou de vergeoise
20g de beurre fondu tiédi
1 cuiller à café d’extrait de vanille
1/2 cuiller à café de sel
400 ml de noix de pécan environ
1 pâte sablée

1. Préparer le fond de tarte : beurrer le moule ou le cercle et foncer la pâte sablée étalée en apppuyant sur les bords pour qu’elle colle bien. Détailler le pourtour ou pincer avec le pouce et l’index pour faire une colerette.

2. Mélanger tous les ingrédients en terminant par les noix de pécan.

3. Enfourner pour 50 minutes (selon le four il vous faudra peut-être mettre un papier d’alu sur la tarte à la moitié de la cuisson pour éviter que les noix ne noircissent trop, ce qui était le cas sur la mienne mais ça ne se sent pas en bouche) à 180°C.

Pecan pie tarte aux noix de pécan