Décaper le 1er mai

Il ne s’agit pas de grand ménage de printemps, mais simplement de petit-déjeuner qui décape ! Histoire de dynamiser ce 1er mai froid et maussade …

… Avec une confiture de kiwi et des gaufres bien chaudes, à la farine de noisettes.

A vos gaufriers et marmites !

P4230010 P4230011

Pour la confiture de kiwi :
Je mets autant de sucre que de kiwis pelés et coupés en morceaux dans une marmite avec un peu de pectine (environ 2 cuillers à café pour 500g de mélange fruits-sucre). J’attends 15 minutes en remuant un peu que la pectine se dissolve avec le sucre dans le jus des kiwis. Et je cuits à feu vif environ 4 ou 5 minutes en testant que la confiture soit prise avec une goutte posée sur une cuiller en inox. Quand la goutte ne coule plus, c’est qu’il est temps de mettre en pot !

Pour les gaufres :
Je mélange 250g de farine (dont 1/4 de farine de noisette), 80g de sucre et une cuiller à café de levure chimique. Je fais un puits et y verse 50g d’huile de tournesol ou de beurre fondu (j’essaie de remplacer quand je peux le beurre par de l’huile, cholestérol en hausse oblige !), 3 jaunes d’œuf.
Je mélange progressivement en délayant avec 400g de lait.
Je monte en neige les 3 blancs d’œuf restant et j’incorpore au mélange liquide.

Publicités

Marmelade d’oranges toutes douces

Les oranges sont si bonnes en cette saison et peut-être même particulièrement cette année, que je ne pouvais m’empêcher d’essayer une recette de marmelade !
Je me suis basée sur la recette du site de la BBC (ici) que vous retrouverez presque à l’identique sur Marmiton (pour des oranges amères) : « Marmelade d’oranges amères de mon grand-père ».
Le résultat est bluffant, sachant que j’avais vraiment coupé grossièrement la chair vidée de son jus et du zeste. Et c’est un très bon rapport qualité-prix, car pas de sucre gélifiant ou d’ajout de pectine ici. L’orange fait tout le travail.

P1290034 P1300037

Cupcakes à la gelée de cidre

Roulements de tambours pour la nouvelle star du lab …

Cupcake à la gelée de cidre

Tin Tiiin !! Le cupcake à la gelée de cidre ! Une vraie trouvaille, très gourmande et très parfumée, ce qu’on adore quoi !
Ces photos témoignent, plutôt mal je vous l’accorde, de mon second essai de cette recette. Il s’agit même de gelée de poiré pour être exact (sorte de cidre de poire). J’ai décoré avec topping  mélangeant beurre pommade et sucre glace (50g de beurre pour 100g de sucre glace), un petit morceau de pomme cuite par-dessus et un léger saupoudrage de cannelle.
Mais la recette initiale proposait une très sérieuse concurrence à ce topping classique : un nappage un peu comme du crumble à parsemer sur le dessus du cupcake juste avant sa cuisson. La recette ci-dessous…

175g de farine
2 cuillers à café de levure chimique
1/2 cuiller à café de cannelle
1/2 cuiller à café de bicarbonate de soude
280g de gelée de cidre (ou gelée de pomme)
55g de beurre mou
60g de sucre (que vous pouvez largement diviser par deux !)
1 gros oeuf

Dissoudre le bicarbonate dans la gelée réchauffée à feu doux.
Battre le beurre et sucre jusqu’à ce que le mélange soit mousseux. Incorporer l’œuf.
Ajouter la farine, la levure chimique, la cannelle. Puis la gelée.

Répartir dans des moules à muffin
Cuisson à 180°C – 30 minutes.
Peut se manger tiède ou refroidi.

Nappage (facultatif mais très délicieux)
50g de farine
1/4 de cuiller à café de cannelle
70g de sucre
70g de beurre
Mélanger farine, sucre et cannelle. Ajouter le beurre en petits morceaux et sabler. Parsemer sur les muffins avant d’enfourner, en appuyant un peu dessus.
Gelée de poiré
Cupcake à la gelée de cidre
Cupcakes à la gelée de cidre

Feuilletée très gourmande

Lundi après-midi, nous nous sommes enthousiasmées, ma sœur et moi – que dis-je ? – extasiées ! en voyant nos palmiers à la pâte à tartiner noisette et nos pailles cerises griottes se développer dans le four.

La magie de la pâte feuilletée maison qui opère devant nos yeux d’enfants… Ces molécules d’eau qui cherchent à s’échapper de la pâte beurrée… Une extase que j’vous dis !

Palmiers choco noisette

PB250007

Palmiers choco noisette

PB250010

PB250017

 

Doughnut légers

En flânant sur Pinterest j’aime bien cliquer sur les photos culinaires qui m’interpellent. C’est souvent comme ça que je trouve de nouveaux blogs. Et cette fois-ci j’ai trouvé une super recette de beignets à la confiture de fraise, tenez-vous bien parce que c’est très appétissant et simple à faire (et pas très gras ! Que demander de plus ?!) :

Strawberry jelly doughnuts from My Union Jack.

Attention, le remplissage à la confiture peut s’avérer périlleux si la confiture est trop liquide… Mais c’est ma faute, je n’ai encore une fois pas fait preuve d’assez de patience et ma confiture est restée à l’état de coulis de fraise… Très bon mais pas du tout pratique même pour les tartines matinales !

C’était plus facile avec la pâte à tartiner (mais il faut aussi appuyer bien plus fort pour bien remplir le beignet).

La recette ! pour une quinzaine de beignets :

86 ml de lait
36 g de sucre
1/2 paquet de levure sèche (2,5 g)
210 g de farine
1/4 de cuiller à café de sel
1 oeuf
25 g d’huile de tournesol

Confiture de fraise
Sucre
Beurre fondu

1. Dans la machine à pain : mettre d’abord le lait tiède, le sucre, le sel, l’oeuf battu et l’huile.

2. Ajouter la farine puis la levure. Programme « pâte ».

3. Et c’est parti pour une levée d’environ 1h30 et un pétrissage de 30 secondes avant d’étaler la pâte sur 1 cm et de tailler des morceaux de pâte à l’emporte-pièce de 5-6 cm.

4. Badigeonner d’un peu d’huile la pâte et la laisser lever à nouveau pendant 40 minutes dans le four tiède (avec un verre d’eau).

5. Enfourner pour 12 minutes à 160°C. Les beignets doivent être légèrement colorés.

6. A la sortie du four, badigeonner les beignets de beurre fondu et les rouler dans le sucre.

Attendre qu’ils soient complètement refroidis pour les garnir : les transpercer avec un pique en bois ou une aiguille à tricoter et les remplir de confiture à l’aide d’une poche à douille étroite.