Des recettes de pire en pire et mensongères

Aaah les produits industriels, une source infinie de surprises en tout genre !

Avez-vous lu Vous êtes fous d’avaler ça ! de Christophe Brusset (chez Flammarion) ? C’est passionnant.

Et avez-vous vu que Nestlé nous a sorti une recette de « chocolat pur beurre de cacao » avec plus de beurre « pâtissier », entendez beurre de lait de vache, que de beurre de cacao. Aaah c’est un beau macaron avec un joli dessin de cabosse, pour sûr !

nestle

Aaah les pépito, j’en ai mangés des tonnes autrefois. Maintenant on considère davantage ces biscuits avec un œil négatif sur la présence d’huile de palme. Disons qu’on est averti. Mais là, surprise, une « nouveauté qui innove » comme diraient certains auteurs du journal de la décroissance, des graisses inconnues au bataillon : sal ???!, noyaux de mangue (bon ok on voit ce que c’est), illipé ??, et même karité. Le tout dans les proportions qui arrangent le fabricant en fonction des prix desdites matières premières.

pepito

Il s’agit d’arbres exotiques.

En fait ce qui est le plus bizarre là-dedans c’est que toutes ces graisses ont été jusqu’à présent utilisées dans les cosmétiques. Garrgh excusez-moi j’ai du mal à digérer… Mais depuis 2003 l’Europe a permis de les incorporer au chocolat (pas plus de 5%) parce qu’elles ont les mêmes caractéristiques que celles du chocolat… Génial. Donc maintenant on pourrait même imaginer des galettes des rois à base d’amandon d’abricot et ça passera pour de la poudre d’amande parce que ce sont les mêmes caractéristiques ? Ah mais ça existe déjà. OK. Et remplacer le lait par du lactose et du lactosérum ? C’est déjà fait. De la noix de coco dans les pépito ? Why not, au point où on en est… Et n’oublions pas le correcteur d’acidité ! Mmmhm, mais l’acidité de quoi au juste ?

Bref. Ne vous laissez pas entuber.

 

PS : inutile de vous préciser que ces deux produits sont détestables gustativement parlant. Insipidité au rendez-vous.