La purée d’amande à l’essai

Histoire de réduire un peu la part du beurre dans les délicieuses recettes que sont 1. la brioche 2. les cookies 3. la pâte à tarte (voir aussi l’article sur la tarte tatin) j’ai utilisé de la purée d’amande.
Cela permet d’ajouter de la saveur en plus !

P9210022

Brioches feuilletées.
La purée d’amande est dans la détrempe. Mais il y a quand même du beurre pour effectuer le feuilletage.

P9240005

Cookies aux pépites de chocolat (recette ci-dessous)

P9290035

Tartelette, pâte brisée où le beurre est entièrement remplacé par la purée d’amande.

La recette des cookies est issue du blog La Tarterie de Béné : ici.
Mais avec quelques modifications : la cuisson se fait à 180°C pendant 15 minutes et j’ai utilisé 10 cl de lait de soja pour hydrater un peu la pâte, beaucoup trop sèche pour former de petites boules à aplatir. Le résultat est très savoureux et a un fort goût de « reviens-y »… !

Recette des brioches feuilletées

250 g de farine
5 g de sel
40 g de sucre
10 g de levure de boulanger
120 g de lait
2 cuillers à café de miel
65 g de purée d’amande
125 g de beurre

Mixer quelques instants (ou pétrir quelques minutes) la farine, le sel, le sucre, le miel, le lait et la levure.
Réserver au frais 2 heures.

Sortir le beurre et taper dessus au rouleau à pâtisserie pour qu’il s’assouplisse et prenne la même consistance que la pâte, sans pour autant réchauffer.

Étaler la pâte et incorporer le beurre sur une moitié, replier et étaler. Effectuer cela 3 fois. Si la pâte réchauffe trop, la faire séjourner au réfrigérateur 30 minutes avant de continuer le feuilletage.

Étaler une dernière fois à 4 mm d’épaisseur et couper des rectangles d’environ 15 cm sur 4 cm. Rouler ces morceaux et les disposer dans un moule à manquer. Les laisser pousser jusqu’à ce qu’ils doublent de volume.

Enfourner à 170°C pendant  15-20 minutes.

Bon p’tit déj’ !

En ce dimanche frisquet parmi tant d’autres, on commencera la journée par quelques viennoiseries maison. Et pour oublier le froid, on met une nappe lumineuse, on trouve des serviettes à fleur et on cueille des pâquerettes !

P5150002

P5180007 P5180010 P5150003

Pour réussir vos croissants et pains au chocolat :

Voici une vidéo qui me parait « juste » : Recette pâte à croissant

Avec laquelle on fait soit des croissants soit des pains au chocolat soit les deux !

A savoir avant de se lancer :

Utiliser de préférence de la farine de gruau, qui contient davantage de gluten qu’une farine classique et qui par conséquent est plus élastique et « pousse » mieux sous l’action de la levure de boulanger.

L’important c’est aussi de bien obtenir la même consistance entre le beurre qui va feuilleter la pâte et la pâte elle-même (lire ceci). C’est la garantie pour que le feuilletage soit beau et que la pâte ne finisse pas en brioche et ne donne plus le goût caractéristique des viennoiseries.

Après, pour la découpe, ça vient avec le temps… ! Sachez qu’après avoir étalé la pâte feuilletée il faut un rectangle de 14 cm sur 10 cm pour les pains au chocolat et un triangle de 12 cm à la base, sur 20 cm de long pour les croissants. La blogueuse de Cake In The City a fait des petits schémas très chouettes pour expliquer tout ça : à lire absolument.

NB : on peut congeler les viennoiseries crues, une fois façonnées. Et les sortir la veille de leur cuisson pour qu’elles lèvent toute la nuit. Cela fonctionne du tonnerre ! (mais à éviter par temps caniculaire car elles lèveraient beaucoup trop !)

Décaper le 1er mai

Il ne s’agit pas de grand ménage de printemps, mais simplement de petit-déjeuner qui décape ! Histoire de dynamiser ce 1er mai froid et maussade …

… Avec une confiture de kiwi et des gaufres bien chaudes, à la farine de noisettes.

A vos gaufriers et marmites !

P4230010 P4230011

Pour la confiture de kiwi :
Je mets autant de sucre que de kiwis pelés et coupés en morceaux dans une marmite avec un peu de pectine (environ 2 cuillers à café pour 500g de mélange fruits-sucre). J’attends 15 minutes en remuant un peu que la pectine se dissolve avec le sucre dans le jus des kiwis. Et je cuits à feu vif environ 4 ou 5 minutes en testant que la confiture soit prise avec une goutte posée sur une cuiller en inox. Quand la goutte ne coule plus, c’est qu’il est temps de mettre en pot !

Pour les gaufres :
Je mélange 250g de farine (dont 1/4 de farine de noisette), 80g de sucre et une cuiller à café de levure chimique. Je fais un puits et y verse 50g d’huile de tournesol ou de beurre fondu (j’essaie de remplacer quand je peux le beurre par de l’huile, cholestérol en hausse oblige !), 3 jaunes d’œuf.
Je mélange progressivement en délayant avec 400g de lait.
Je monte en neige les 3 blancs d’œuf restant et j’incorpore au mélange liquide.

Mhhm Pudding ! #1

P2130002

Pudding raisin cardamome à base de biscuit cuiller

P3270008

Pudding raisin vanille à base de pâte feuilletée

P3270006 P3270007

Le pudding est un leitmotiv dans mon blog, et pour cause, il incarne exactement ce que j’aime faire : éviter le gâchis en faisant de bonnes choses avec les restes. Et si d’habitude j’ai pu faire des puddings avec du pain rassis ou de la brioche, j’ai testé le « pudding à tout » en utilisant les restes de gâteau fait au CAP : génoise, biscuit cuiller, pâte feuilletée…

On peut tout utiliser, l’essentiel est de bien imbiber la pâte cuite choisie de lait tiède ou chaud avant de mélanger aux œufs, et de doser le sucre en fonction de la pâte utilisée (déjà sucrée ou non). La cuisson peut être plus ou moins longue selon la quantité d’œuf et de la consistance de la pâte obtenue. Mais il faut compter au moins 40 minutes à 180°C si c’est au four, 1h30 si c’est en cocotte, et 25 minutes si c’est en cocotte minute (autocuiseur).

(articles du blog traitant du pudding :
Système D
Chocolate pudding
Tea time et pudding chocolat
Cocotte minute*

* en parlant de cocotte minute, la recette du pudding raisin cardamome est réalisée à l’autocuiseur, la pâte, épaisse, est emmaillotée dans du papier cuisson puis dans un torchon, le tout placé sur le panier vapeur.)

Muësli maison… irremplaçable

Je voulais juste partager ma joie de déguster mon bon muësli fait maison certains matin… C’est tellement meilleur que ce qu’on trouve généralement en grandes surfaces. Et tellement moins cher que les mélanges sur mesure de sites spécialisés ! (je pense à Big Bang Céréales par exemple, site par ailleurs très bien fait et qui donne très envie)

3 poignées de baies de goji
3 poignées d’amandes grossièrement hachées et grillées
1 poignée de graines de lin
2 poignées de raisins secs
200 g de flocons d’avoine grillés à la poële avec deux noix de beurre et du sirop d’érable (ou du miel, ou du sirop de Liège)

Je me régale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA