Le paillage avec de l’herbe

Je vous présente aujourd’hui la butte enfin bien « paillée », avec les déchets de tonte du voisin. J’étais réticente à utiliser de l’herbe déjà montée en graines en guise de paillage mais je n’ai pas eu le choix car sans cela je n’aurais jamais eu assez de paille ou d’herbe sans graine pour tout le potager.

Voici la butte avant le gros du paillage :

P5070037

Voici la butte et autour après avoir ajouté des pelletées d’herbes coupées (en réalité, il y avait beaucoup de pissenlits dans cette « herbe » !). J’en ai mis sur la butte mais aussi sur les allées afin d’étouffer un peu le chiendent :

P5180031

P5180030Vous pouvez apercevoir des trous dans le paillage : je viens de semer des poirées, j’ai donc écarté le paillage.

P5180029

Petit pois

P5180027

Pousse d’oignons dans le paillage

 

P5180018

Potager paillé

P5180019

Ce coin de potager se porte bien, pourtant  il est exposé plein ouest et ne bénéficie pas beaucoup de soleil direct. Mais j’ai pu manger les premiers radis et bientôt les épinards.

 

 

Les semis

Avant de me lancer dans le jardinage je ne savais pas concrètement la différence entre les plants et les semis, et quand j’ai regardé un calendrier lunaire pour la première fois, j’ai compris que planter et semer ce n’était pas la même chose. Je sais, c’est idiot.
Avant de commencer la butte de culture, j’ai semé quelques graines dans différents contenants en plastique. Histoire d’avoir de petits plants à planter sur la butte quand elle serait prête. Suite à une bonne grosse semaine de pluie et une semaine consacrée à mes nouvelles arrivantes, les poules, je n’ai pas pu terminer ma butte et quelques semis ont fait pas mal de racines, il était temps que je les installe en pleine terre. (D’ailleurs, je comprends maintenant pourquoi les godets, plus profonds que les récipients que j’ai utilisés, sont plébiscités par les jardiniers.)

J’ai donc décidé d’installer les premiers radis et les premiers navets, ainsi que les fèves, à côté des fraisiers, sur une sorte de butte (30 cm de haut environ) sur laquelle j’avais posé une bâche cet été : cette « technique de la bâche » est géniale, bien qu’elle se réalise sur une assez longue période, 6 mois au moins, (mais zéro énergie dépensée !), pour éliminer les herbes naturellement et facilement et obtenir une terre « légère ».

P3270005

Futures fleurs

P3270009

Champignons qui poussent à côté des semis. Est-ce bon signe ?

fraisiersetc

Butte des fraisiers et premiers semis

Premier problème après avoir installé mes semis : une bestiole, que je soupçonne être un chat, devait avoir ses habitudes à cet endroit ou bien a adoré la terre ou le mulch d’herbes coupées que j’avais dispersé autour des fraisiers, et a déterré des fèves et un fraisier en grattant. J’ai donc disposé des bouts de tuile, des bâtons et des grilles pour rendre les lieux moins accueillants. Et je crois que ça a fait son effet, en tout cas jusqu’à présent.
J’ai utilisé de longues branches de pommier coupé cet hiver (à droite contre le mur) comme futur tuteur pour les fèves. On peut voir aussi le grillage à poules pour prévenir des lapins.