L’automne sur le Lévézou

PA120002 PA120003 PA120004 PA120007 PA120006 PA120005 PA120016 PA120014 PA120017

Publicités

L’appel de la mer

P9090021

Envie depuis très très longtemps de manger des encornets farcis à la sétoise, recette que j’avais goûtée dans un restaurant l’année dernière (il y a si longtemps ! Vacances, comme vous me manquez !), pas bien loin de Béziers.

J’ai réalisé une recette de marmiton (ici) car malheureusement je n’ai pas de recette de grand-mère sétoise dans la famille… C’était bon mais je n’aurais peut-être pas dû oublier la rouille, à mélanger à la sauce tomate. C’était un peu fade du coup.

Résultat : j’ai bien fait de choisir la pâtisserie plutôt que la cuisine !

Manger un capucin ou le snacking aveyronnais

On remarquera que les aires de l’autoroute (A75) qui traverse l’Aveyron sont belles jusqu’au bout de leurs pierres de taille.

Celle dite « de l’Aveyron », près de Sévérac-le-Château, s’est dotée d’une petite balade, « le sentier des bergers », où l’on se dégourdit les jambes en faisant connaissance avec les constructions en pierre sèche telle qu’elles étaient bâties par les bergers pour se protéger du mauvais temps. Ses boutiques très bien achalandées en produits du coin valent aussi le détour.

J’ai visité cette semaine celle du Viaduc de Millau. Mon but n’était point, je l’avoue, l’expo sur le viaduc ou sur les métiers en Aveyron, mais plutôt d’aller déguster le snacking de la célèbre famille Bras (Michel Bras, Chef cuisinier à Laguiole, 3 étoiles au guide Michelin).

Je vous présente ainsi leur invention, le capucin :

P8140005

Capucin chou farci – légumes cuisinés (carottes)

Le principe du capucin consiste en une pâte à base de sarrasin, comme la pâte à galette mais beaucoup moins liquide, mise dans un moule spécial inspiré du flambadou* et pressée pour obtenir un cornet dont nulle nourriture ne peut s’échapper. La garniture est à choisir entre « poire roquefort », « chou farci », « laguiole abricot », « aligot saucisse » etc. (très large choix). Et à chaque capucin un secteur : le Ségala, l’Aubrac, le Larzac…

Rien de mieux pour découvrir l’Aveyron par le goût. Je dis chapeau.

P8140001 P8140002 P8140004 P8140006

L’aire s’est installée dans une ancienne ferme, avec sa chapelle, à Brocuéjouls. L’architecture est donc très chouette !

* Le flambadou, ou capucin, ou flamboir, est une sorte d’entonnoir en fer que l’on faisait chauffer sur le feu avant d’y faire fondre de la graisse pour arroser les viandes et leur donner du goût.

En passant

Thé d’Aubrac

En panne de bon appareil photo pendant quelques temps, je vous livrerai quand même quelques images…
Aujourd’hui j’ai testé le thé d’Aubrac, une infusion légère au goût un peu sucré et aux propriétés apaisantes (entre autres). En Aveyron, on peut trouver des boissons, des glaces et autres desserts au thé d’Aubrac.

1025676_10153053108810556_235646390_o

En parlant d’infusion, j’ai justement des fleurs de tilleul à aller cueillir, si je pouvais le faire avant que l’orage n’éclate ce serait mieux !